L’arthrose de la cheville

Definition
L'arthrose est une usure prématurée du cartilage qui engendre des douleurs et des épanchements intra-articulaires.

Comment savoir si j’ai de l’arthrose?

Les douleurs d’arthrose sont particulièrement gênantes, elles peuvent apparaître avec les changements de temps. Les crises d’arthrose s’accompagnent d’un gonflement de l’articulation et d’une crise douloureuse qui dure en général 3 à 5 jours. Il faut toujours réaliser un bilan radiographique pour diagnostiquer plus précisément l’arthrose.

Pourquoi ai-je de l’arthrose?

L’arthrose a deux origines principales.

La première est liée au vieillissement. Petit à petit, le cartilage s’use dans les différentes articulations. On parle parfois d’arthrose généralisée lorsque plusieurs articulations sont touchées. Cette arthrose peut déformer les articulations avec le temps.

La seconde origine est liée à un traumatisme. En effet, lorsqu’un traumatisme a touché le cartilage articulaire, celui-ci n’a pas de capacité de régénération et il se dégrade petit à petit jusqu’à à arriver à l’arthrose. Dans ce cas, on retrouve très fréquemment un antécédent traumatique.

Que puis-je faire pour arrêter l’évolution de l’arthrose?

L’arthrose, lorsqu’elle a débuté sur une articulation, est difficile à freiner. Aujourd’hui, on ne connait pas encore le traitement de l’arthrose. De nombreuses études sont en cours et sont encore loin d’aboutir. Certaines mesures permettent de ralentir un peu les effets de l’arthrose et de minimiser les douleurs, il faut par exemple:

  • perdre du poids de façon à diminuer la pression sur les articulations douloureuses.
  • poursuivre une activité physique régulière car la perte de musculature est à l’origine de l’augmentation des douleurs.
  • éviter les activités sportives contraignantes (course à pied pour les membres inférieurs) qui sont un facteur d’augmentation des douleurs.
  • réaxer des membres déformés (par exemple en mettant des semelles).

J’ai entendu parler d’infiltrations d’acide hyaluronique, est-ce possible dans le pied?

Oui, il est possible de réaliser les infiltrations d’acide hyaluronique qu’on réalise traditionnellement dans le genou. Ces infiltrations peuvent d’ailleurs être assez efficaces sur l’arthrose du pied à condition que l’arthrose soit à un stade débutant. L’infiltration d’acide hyaluronique ne permet pas de traiter l’arthrose mais permet de soulager largement les douleurs dans une grande majorité des cas. Ces infiltrations sont réalisées sous échographie par les radiologues suite à une prescription de votre chirurgien. Ces infiltrations peuvent être renouvelées tous les 8 à 12 mois en fonction de la gêne et de la demande sportive.

Dois-je porter des semelles?

pied-et-cheville-47  Le port de semelles est souvent efficace dans l’arthrose car il permet de modifier l’appui du pied au sol et ainsi de tenter d’éviter l’appui sur les surfaces les plus abîmées. Cependant, les semelles orthopédiques ne sont utiles que s’il y a une désaxation du pied et que l’arthrose est débutante. S’il n’y a pas de désaxation à corriger et que l’arthrose est déjà sévère, alors la semelle ne sera pas d’une grande utilité. Si la semelle est efficace, il faut penser à la renouveler de façon annuelle pour éviter que la semelle ne perde en efficacité.

J’ai eu plusieurs entorses de cheville, vais-je développer une arthrose?

Les entorses de cheville sont extrêmement fréquentes mais rares sont les patients qui développeront une arthrose par la suite. Cependant le risque existe, d’où l’importance du traitement des entorses, notamment la rééducation.

En cas de sensation d’instabilité de la cheville ou d’entorses à répétition, il ne faut pas hésiter à consulter un orthopédiste pour discuter de l’intérêt d’une ligamentoplastie, c’est-à-dire une stabilisation de la cheville par réparation ou remplacement des ligaments, comme pour le ligament croisé antérieur du genou.

On m’a parlé de la prothèse de cheville, qu’est-ce que c’est?

L’intervention consiste à remplacer l’articulation (cartilage abîmé) par une prothèse. Elle est constituée par deux implants métalliques, un dans le tibia, l’autre dans le talus, et d’un élément intermédiaire, le « patin » en polyéthylène (sorte de plastique très résistant) entre les deux qui permet le glissement. Elle permet d’obtenir une cheville non douloureuse avec la conservation d’une certaine mobilité.

La prothèse de cheville aujourd’hui est une technique délicate, la pose doit être réalisée par un chirurgien spécialisé dans la chirurgie du pied et de la cheville.

J’ai une arthrose de cheville, mon chirurgien m’a parlé d’une arthrodèse. Qu’est-ce que c’est?

L’arthrodèse de la cheville est un blocage de la cheville. L’intervention consiste à retirer le cartilage très abîmé au niveau de la cheville et à faire fusionner ensemble deux os (le tibia et le talus). Cette fusion permet de ne plus avoir mal, mais l’arthrodèse empêche alors tout mouvement au niveau de la cheville. L’objectif premier de l’arthrodèse est de retrouver une cheville indolore. L’arthrodèse est définitive.

Comment choisir entre arthrodèse et prothèse de cheville?

L’arthrodèse est une intervention définitive, elle permet d’obtenir une cheville indolore au prix d’une perte de mobilité. Elle permet cependant de reprendre une vie normale le plus souvent sans boiterie. Les suites opératoires sont assez longues avec une immobilisation et une interdiction d’appui d’environ 2 mois.  A long terme, le risque principal est l’usure des articulations voisines (pied et genou) car elles doivent compenser la perte de mobilité de la cheville.

La prothèse de cheville permet une récupération beaucoup plus rapide en post-opératoire puisque l’appui st autorisé d’emblée et l’immobilisation coute (15 jours). La conservation d’une mobilité  pour avantage de protéger les articulations voisines. En revanche sa durée de vie à long terme est limitée. Les dernières générations de prothèse ont une survie de 90% à 10 ans, c’est-à-dire qu’à ce délai, plus de 9 patients sur 10 ont encore une prothèse fonctionnelle. En cas d’usure de la prothèse, il faut réopérer pour la remplacer ou réaliser une arthrodèse.

Le choix entre arthrodèse et prothèse est donc important, de nombreux critères interviennent: âge, demande fonctionnelle, antécédents médicaux et chirurgicaux, possibilité d’une réintervention ultérieure.

Le choix doit être discuté avec votre chirurgien au cas par cas.