Rééducation du pied

Definition
La nécessité de réaliser une rééducation de l'avant-pied après une chirurgie est rare. Des exercices d'auto-rééducation vous seront expliqués par votre chirurgien. Ces exercices sont en général suffisants pour retrouver une bonne mobilité et une aisance à la marche. L'avant-pied présente une bonne capacité de récupération spontanée et il faut savoir lui faire confiance.

Cependant dans certaines situations, l'évolution peut être défavorable ou il peut exister un blocage. Dans ce cas, votre chirurgien vous prescrira des séances de kinésithérapie. Il n'y a pas de protocole standardisé car la rééducation  du pied sera faite au cas par cas, en fonction de vos difficultés.

Voici les différents éléments qui pourraient être prescrits dans le cadre d'une rééducation du pied.

Drainage de l’avant-pied:

Il est classique, voire systématique, d’observer un œdème après une chirurgie de l’avant-pied. Cet œdème ne présage pas d’une complication ou d’une mauvaise évolution, il est simplement le signe d’une agression sur l’avant-pied. L’œdème apparaît entre le 2ème et le 4ème jour post-opératoire et va disparaître progressivement en 6 semaines à 6 mois. Cet œdème est toujours résolutif mais il peut gêner le chaussage pendant un temps et être la source de quelques douleurs en fin de journée.

Lorsque l’œdème est trop important ou qu’il devient fonctionnellement gênant, alors des séances de kinésithérapie seront prescrites. Les séances doivent comporter un drainage manuel, de la cryothérapie. Le drainage manuel est indispensable car il permet de soulager le pied et de bien évacuer l’œdème. La cryothérapie peut être réalisée à domicile (glace ou jet d’eau froide). En effet, il s’agit uniquement d’application de glace sur l’avant-pied qui va lutter contre le syndrome inflammatoire et les hématomes. Cette cryothérapie soulage dans la majorité des cas les douleurs liées à l’œdème. La cryothérapie est très utile après une intense séance de rééducation du pied. Enfin, on peut aussi utiliser les techniques de pressothérapie avec des bottes de façon à rendre encore plus puissant le travail de drainage lymphatique.

Mobilisation de l’avant-pied:

Le gros orteil et les petits orteils vont évoluer de manière différente par rapport à la raideur. La rééducation du pied doit être différente en fonction des articulations.

Le gros orteil (hallux) a tendance présenter une raideur en flexion dorsale. Cette raideur est gênante au passage du pas car le patient a souvent l’impression que le gros orteil butte au sol. Cette raideur peut aussi être source de douleurs. Sur le gros orteil, il faut donc travailler en priorité la flexion dorsale de l’articulation métatarso-phalangienne. L’articulation interphalangienne du gros orteil doit elle être travaillée en flexion plantaire. La flexion plantaire du gros orteil au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne est de récupération beaucoup plus spontanée et ne pose en général pas de difficulté. Il n’est pas la peine d’insister sur ces degrés de mobilités qui reviendront spontanément.

Concernant les orteils latéraux (2ème, 3ème, 4ème et 5ème orteils), le problème se situe souvent dans la flexion plantaire. En effet, les orteils latéraux ont tendance à se surélever avec une rétraction dorsale. La flexion dorsale est donc souvent correcte mais la flexion plantaire n’est pas satisfaisante. Le signe le plus typique est la perte du contact entre la pulpe de l’orteil et le sol. Cette flexion plantaire doit être travaillée manuellement. Il faut stabiliser la tête du métatarsien entre le pouce et l’index, et avec la seconde main engager l’orteil en flexion plantaire de façon globale. Le principal danger est de réaliser une mobilisation en flexion plantaire des articulations interphalangiennes qui là n’ont pas grand intérêt. L’articulation métatarso-phalangienne des orteils doit etre travailleée en flexion plantaire. Le travail de la flexion dorsale est à proscrire car l’orteil peut décompenser de façon encore plus importante un défaut d’appui pulpaire.

Travail du schéma de marche:

Le schéma de marche est la façon dont un patient marche. Lorsque ce schéma est perturbé, on observe une boiterie. Il existe différents types de boiterie avec un déhanchement ou une rotation externe du pied. La boiterie peut avoir plusieurs origines.

La boiterie peut être liée à une raideur de l’avant pied et donc à un mauvais déroulé du pas. Dans ce cas, la rééducation du pied devra travailler la mobilité de l’avant pied.

La boiterie peut être aussi liée à une douleur, il faut alors trouver l’origine de cette douleur de façon à améliorer le schéma de marche.

La boiterie est dans la majorité des cas liée à une appréhension ou à un trouble du schéma, c’est-à-dire que l’immobilisation a été longue et mal vécue par le patient qui en garde comme séquelle une appréhension et une mauvaise position du pied au sol. La meilleure façon de travailler le schéma de marche est de marcher face à un miroir avec un kinésithérapeute qui va vous guider dans les modifications à apporter pour retrouver une marche fluide et sans boiterie.

pied-et-cheville-82

Ce travail du schéma de marche n’est pas systématique mais doit être engagé, dans la rééducation du pied, lorsqu’on observe un évitement du pied ou une mauvaise position du pied au sol.

Le travail du schéma de marche peut parfois être réalisé en piscine (balnéothérapie).

Massage des cicatrices:

Les cicatrices du pied sont de plus en plus petites. Cependant, il arrive parfois que les cicatrices soient adhérentes, c’est-à-dire qu’on ait l’impression que la peau est « collée » sur l’os. Dans ce cas, quelques séances de kinésithérapie peuvent être prescrites de façon à décoller les cicatrices. Ce décollement de cicatrices peut être assez désagréable. Le massage et décollement de la cicatrice doit faire appel à un travail manuel qui peut être adjoint d’un travail avec un appareil (type Cellu M6). Ce massage de la cicatrice est important car, si la cicatrice adhère, il peut exister des douleurs de tiraillements à ce niveau.

Auto-rééducation:

L’auto rééducation du pied est très importante, même si les séances de kinésithérapie vous sont prescrites, quelques exercices peuvent vous permettre de bien assouplir l’avant-pied et de retrouver une marche normale et indolore.

  • L’exercice du bateau: l’exercice du bateau consiste à se mettre sur le talon puis à passer doucement sur la pointe du pied en surélevant le talon d’environ 1 à 2 cm. L’objectif n’est pas d’aller très haut sur la pointe des pieds mais de rouler la plante du pied au sol en passant des talons à la pointe des pieds très progressivement. Il faut imaginer que la plante du pied est une coque de bateau que l’on essaie de faire rouler. Il faut passer environ 5 à 10 fois des talons à la pointe des pieds.
IMG_6295         IMG_6296

 

  • L’exercice d’enroulement des orteils: cet exercice peut être réalisé assis. Il faut avec la paume de la main enrouler l’ensemble des orteils latéraux en flexion plantaire. Attention, l’enroulement ne doit pas être réalisé uniquement sur l’extrémité des orteils mais bien à la base. Cet exercice a pour objectif de travailler la flexion plantaire des orteils et la synchronisation de ceux-ci. En effet, en les empaumant tous en même temps, cela permettre de les coordonner les uns avec les autres. Lorsque les orteils sont biens enroulés, il faut ressentir une certaine tension sur le dos des orteils mais sans que celle-ci soit trop douloureuse. Lorsque la positon maximale est obtenue, il faut rester 90 secondes en position puis relâcher doucement les orteils. Cet exercice est à réaliser 2 à 3 fois.
IMG_6288      IMG_6289     IMG_6290

 

  • L’exercice de la feuille de papier: cet auto-exercice va permettre de travailler la force des orteils latéraux et le contact pulpe-sol de l’orteil. Il faut placer une feuille de papier au sol sous les orteils, puis tenter d’agripper cette feuille avec vos orteils. Au début, le simple travail d’agrippement est nécessaire, puis lorsque celui-ci se réalise de façon aisée, tentez de tirer sur la feuille pour faire forcer les orteils. Là encore cet exercice doit être réalisé sans douleur.
IMG_6297